Cour d'appel de Paris, 22 janvier 2021, 19/064567

Case OutcomeConfirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l'égard de toutes les parties au recours
CourtCour d'appel de Paris (France)
Docket Number19/064567

Copies exécutoires délivrées aux parties le RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Cour d'appel de Paris

Pôle 4 - chambre 1

Arrêt du 22 janvier 2021

(no , pages)

Numéro d'inscription au répertoire général : RG 19/06456-Portalis 35L7-V-B7D-B7SZM

Décision déférée à la cour : jugement du 24 janvier 2019 -tribunal de grande instance de Paris - RG 17/15528


APPELANTES

Madame W... T... épouse J...
[...]
[...]

SELARL DAEM PARTNERS
agissant poursuites et diligences de son gérant domicilié en cette qualité audit siège [...]
[...]

SCI IDAEM
agissant poursuites et diligences de son gérant domicilié en cette qualité audit siège [...]
[...]

Représentés par Me Jean-Didier MEYNARD de la SCP BRODU - CICUREL - MEYNARD - GAUTHIER - MARIE, avocat au barreau de PARIS, toque : P0240 et par Me Sophie BARCELLA, avocate au barreau de PARIS,Toque : E 1622

INTIMES

Monsieur E... G...
[...]
[...]

Madame A... K... épouse G...
[...]
[...]

Représentés par Me Jeanne BAECHLIN de la SCP Jeanne BAECHLIN, avocat au barreau de PARIS, toque : L0034
Ayant pour avocat plaidant, Me Nathalie KARPIK, avocat au barreau de PARIS, toque : R 144 substitué par Me Laetitia ARZEL, avocat au barreau de PARIS

SAS [...]
exerçant sous l'enseigne P... C...
prise en la personne de son représentant légal

[...]
[...]

Représentée par Me Jean-Marie MOYSE de la SCP MOYSE & ASSOCIES, avocat au barreau de PARIS, toque : P0274


Composition de la cour :

En application des dispositions de l'article 805 et 907 du code de procédure civile, l'affaire a été débattue le 02 décembre 2020, en audience publique, les avocats ne s'y étant pas opposés, devant Mme Christine Barberot, conseillère, chargée du rapport.

Ce magistrat a rendu compte des plaidoiries dans le délibéré de la cour, composée de :

M. Claude Creton, président
Mme Christine Barberot, conseillère
Mme Monique Chaulet, conseillère

Greffier, lors des débats : M. Grégoire Grospellier

Arrêt :
- par mise à disposition de l'arrêt au greffe de la cour, les parties en ayant été préalablement avisées dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l'article 450 du code de procédure civile.
- signé par Claude Creton, président et par Grégoire Grospellier, greffier présent lors de la mise à disposition.

*****
Suivant acte sous seing privé du 11 février 2016, Mme A... K... et son époux M. E... G... (les époux K... G...) ont donné à la SAS [...] , exploitant une agence immobilière sous l'enseigne Emile Garcin, le mandat non exclusif de vendre un hôtel particulier sis [...] , au prix de 3 950 000 €, honoraires de négociation inclus, soit un prix net vendeur de 3 752 500 €, la rémunération de l'agent immobilier étant à la charge du vendeur. Ce mandat avait une durée de trois mois, renouvelable par tacite reconduction et expirant "irrévocablement" à l'issue des douze mois suivant sa signature. Après avoir visité le bien le 29 mars 2017 par l'intermédiaire de l'agent immobilier, Mme W... J... a formulé plusieurs offres successives qui ont été refusées par les époux K... G.... Le 16 mai 2017 par courriel, Mme J... a offert d'acquérir au prix de 3 900 000 € net vendeurs, outre 120 000 € d'honoraires d'agence. Le même jour, les époux K... G... ont demandé par courriel à l'agence de confirmer l'offre par écrit et d'attendre qu'elle consulte son notaire. Le 24 mai 2017, le notaire des vendeurs réclamait à l'agent immobilier la communication de l'offre acceptée par ses clients ainsi que le mandat de vente. Interrogés par l'agent immobilier le 31 mai 2017...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI